Profitez du cumul emploi-retraite avant la réforme !

5 décembre 2014

La dernière réforme des retraites rend moins favorables, à partir du 1er janvier 2015, les règles du cumul emploi-retraite. D’où l’intérêt de déposer sa demande avant le 31 décembre.

Si vous souhaitez partir à la retraite, dépêchez-vous de déposer votre demande de cumul-emploi retraite. A compter du 1er janvier 2015, les règles de ce dispositif instauré par la loi Fillon de 2003 et qui permet de cumuler une pension et des revenus d’activité vont être beaucoup moins favorables. Or, tant que le décret d’application n’a pas été publié au Journal Officiel, les anciennes dispositions demeurent. D’où l’intérêt de « prendre acte » en déposant au plus vite une demande auprès de votre caisse de retraite.

 

Inter ou intra-régimes

Aujourd’hui, il existe deux types de cumul-emploi-retraite : l’intra-régime et l’inter-régime. Dans le premier cas, vous poursuivez à la retraite votre activité actuelle. Pour percevoir intégralement votre pension et vos revenus d’activité, vous devez avoir atteint l’âge minimum de départ à la retraite (62 ans) et disposer du nombre de trimestres de cotisation requis dans votre génération ou avoir atteint l’âge de retraite à taux plein (67 ans). Sinon, vous aurez accès à un cumul partiel où le montant cumulé de votre pension et vos revenus d’activité ne doit pas excéder 2.312,61 euros par mois. Quoi qu’il en soit, vos cotisations vieillesse ne génèrent pas de nouveaux droits à la retraite.

En revanche, si vous changez de statut professionnel (vous êtes cadre et vous devenez consultant indépendant), non seulement vous n’avez pas à respecter de critères d’âge, de durée de cotisation ou de plafond de revenus, mais les cotisations versées à votre nouveau régime de retraite vous ouvrent de nouveaux droits. Ainsi, en plus de la pension que vous percevez, vous vous constituez à terme une nouvelle retraite.

 

Des dérogations

La loi du 20 janvier 2014 réformant les retraites a totalement modifié ces règles. A partir du 1er janvier 2015, il faudra liquider toutes ses retraites (y compris complémentaires) pour bénéficier du cumul emploi-retraite. En clair : même si vous changez de statut professionnel, vos cotisations vieillesse à votre nouveau régime seront versées « à fonds perdu » puisqu’elles ne créeront plus de droits à pension.

A noter : les médecins, les militaires, les marins de la marine marchande et les élus locaux disposent d’un régime dérogatoire. Idem si vous exercez à la retraite une activité littéraire, artistique, scientifique, de spectacle ou juridictionnelle à condition que cette dernière soit « occasionnelle ».